Peut-on réussir soi-même une isolation phonique ?

isolation

L’isolation, que ce soit thermique ou acoustique devient une problématique que rencontre chaque habitation. Pendant l’hiver par exemple, s’isoler thermiquement est indispensable pour des économies d’énergie, pour éviter les déperditions de cette dernière à l’extérieur. Le confort extérieur ne concerne pas seulement une bonne isolation thermique, les nuisances sonores ont aussi un effet négatif pour notre santé, dans ce cas, s’isoler du bruit est aussi plus que nécessaire face à la pollution sonore difficilement que nous devrions face dans notre quotidien. On est contraint à toutes sortes du bruit comme le bruit extérieur dans l’air connu sous le nom propagation aérienne. Dans des habitations collectives, on est de plus en plus exposé à la propagation solidienne, constitué par le bruit intérieur provenant des matériaux solides ; les musiques, les bruits des pas, les bruits des voisins, les bruits d’équipements ; ces nuisances sonores ne nous laissent aucun répit et volent notre sérénité et notre confort acoustique qui font partie aussi de notre intimité. Pour tous ces bruits, vous pensez prendre l’initiative d’installer une meilleure isolation phonique de votre intérieur pour se protéger des effets nocifs du vacarme quotidien en isolant d’une manière correcte votre habitation, pourtant, vous aimeriez savoir s’il serait possible d’installer soi-même son isolation phonique ? Toutes les reponses sur notre site !

Bien analyser les sources des bruits dans votre appartement

Si c’est la première fois que vous pensez installer une isolation phonique surtout si vous vivez dans un immeuble collectif, il est très important de savoir d’où génèrent ces bruits dans votre appartement.

isolation phonique

Les musiques, les pas des chaussures et talons, le bruit de contact sont perçus à travers les murs de l’appartement ou à travers les planchers et le plafond. Pour une excellente isolation phonique, la plus importante est d’installer des isolants performants dans toutes les parois d’où les bruits peuvent pénétrer. Si vous pensez poser une isolation phonique du plafond pour ne plus entendre les enfants des voisins qui jouent sans isoler les murs, les bruits trouveront encore une issue de pénétrer à travers les murs ou voire même à travers vos planchers. Alors, pour bien isoler convenablement votre maison des nuisances sonores, il faut bien analyser votre appartement ainsi que l’impact du bruit avec les matériaux de construction de la maison. Il est aussi judicieux de prendre en connaissance la manière dont le bruit se propage à l’intérieur de votre appartement, les endroits les plus exposés à l’intérieur afin de choisir le type d’isolant approprié à ces derniers. Revenons maintenant à notre fameuse question peut-on installer soi-même son isolation phonique ?

Vous pouvez installer par vous-même votre isolation phonique

Vous n’avez pas besoin d’être un vrai professionnel pour pouvoir poser votre isolant phonique. La première chose à faire est de s’équiper de tous les matériaux et outillages nécessaires à l’isolation. Marteau, mètre et niveau à bulle, rails métalliques, perceuse, montants métalliques, enduit de jointure. Tout ce qui est nécessaire pour installer une isolation. Avant de poser une isolation, il est indispensable de nettoyer le support d’où vous allez poser l’isolant comme le mur par exemple. Pour s’assurer de la meilleure fixation de ces isolants il faut s’assurer de la capacité des murs à supporter les matériaux d’isolants que vous pensez installer. Pendant les travaux, n’oubliez pas de porter vos équipements de sécurité comme les combinaisons de travail, les lunettes de protection bricolage et les gants. Et le plus important, pour parvenir à une pose parfaite, il est indispensable de se conformer à toutes les instructions à propos de l’utilisation des produits isolants phoniques.

Vous pouvez commencer par une isolation phonique de votre plafond

Pour une meilleure isolation du plafond. Il existe deux techniques, l’isolation acoustique avec retrait du plafond et l’autre procédée qui consiste à mettre directement l’isolant sans retirer l’ancien plafond.

isolation isolants

  • Pour la première option, enlever le plafond. S’il existait des fourrures de bois qui fixent encore sur les solives, il faut les enlever aussi. Vous pouvez maintenant insérer l’isolant, poser-le entre les solives et le plancher. Assurez bien que la cavité soit bien comblée. Sous le plancher, fixer des profilés métalliques. Posez maintenant une double épaisseur de planches de gypses pour plus de confort ensuite les vissées aux profilés à l’aide des joints chevauchés. N’oubliez pas de mettre un joint de scellant acoustique sur tous les contours de la jonction du mur et plafond entre les deux couches superposées de gypse pour une meilleure étanchéité efficace.
  • Pour ce qui est de l’isolation sans retrait du plafond, cette technique consiste à poser une deuxième couche de planches de plâtre sur le plafond existant. Sur les fourrures de bois du plafond, insérez d’abord des colombages de métal qui doivent être vissés à chaque plaque de 24 pouces. Entre les colombages, posez maintenant les coussins de laine de fibre de verre rose. Il ne faut pas oublier à la fin de la pose de mettre une planche de gypse sur les colombages.
  • Pour terminer, vous pouvez aussi effectuer l’isolation de votre plancher, pour cela opter vous pour un revêtement léger, car ce dernier possède une faible conduction du bruit. Si votre plancher est du type flottant, vous pouvez installer une membrane acoustique pour plus de confort acoustique. Pour une meilleure isolation des murs, vous pouvez faire usage des panneaux de gypse en double épaisseur. Si vous voulez une solution plus professionnelle, vous pouvez faire appel aux experts acoustiques pour faire un remplissage des cavités pour une insonorisation grâce à l’injection d’une cellulose ou installez des barres résilientes.