Vous ne savez pas comment choisir votre boîte à outils ? On vous donne quelques conseils

Boites a outils

Avoir sa propre boîte à outils est une idée qui séduit lorsque l’on est amené à faire des travaux de réparation ou lorsqu’on est un professionnel. Mais comment savoir laquelle choisir ?

  1. L’utilisation

Pour choisir sa boîte à outils, tout dépend de son utilité et de son utilisation. Les bricoleurs et bricoleuses peuvent choisir les mallettes ou les coffrets, pas trop surchargées et simples d’utilisation, qui permettent de trouver facilement les outils. Pour un usage professionnel, il est conseillé d’avoir du matériel pro et même des caisses en fonction de sa spécialisation (menuiserie, plomberie, maçonnerie, mécanique, électrique, …) et de ses déplacements. La marque y joue pour beaucoup aussi, elle en garantie la qualité.

Ensuite, il faut savoir combien de temps vous devriez l’utiliser. Votre choix peut donc être porté sur une boîte plus robuste pouvant contenir du gros matériel ou une autre plutôt simple pour les outils habituels. En somme, vous devez ne pas vous faire duper. Attention, pour ne pas se laisser duper, les outils plus robustes et donc qui durent coûtent plus chers, mais pourront vous être utiles pour plusieurs années. Les moins chers vous aideront dans la précipitation mais ne sont pas forcément plus résistants.

  1. Votre besoin

Une petite réparation manuelle ? A quoi bon avoir une grosse caisse qui prend trop de place dans le garage ? Non, nul besoin de trop en faire quand on sait qu’une boîte à outils doit également être facilement repérable. Si vous n’en avez besoin que très rarement, une à trois fois par an pour les petits entretiens, le plus pratique, ce sont les pliables ou les coffrets. La ranger dans une étagère, loin des enfants et suffisamment visible au cas où, et c’est fini. Ainsi, les problèmes de serrage ne prendront plus que quelques minutes et vous pourrez le régler tout seul.

astuces Boites a outils

On a toujours besoin d’un marteau, d’une scie, d’un niveau à bulle à la maison et de quelques clés à cliquet ou de douilles dans la voiture. Donc, adaptez votre boîte à vos besoins de bricolage. Il y a les petites tailles de 39,8 x 30,6 x 8,6 cm ou 49 x 35 x 22 cm ou les moyennes de 48.5 x 40 x 17.5 cm. Pour plus de détails, suivez ce lien.

  1. La polyvalence

La boîte à outil doit être polyvalente. Un produit standard est toujours plus utile qu’un produit spécifique et la polyvalence répond tant à un besoin tant occasionnel que continu à toute circonstance.

En fait, si on pouvait tout y mettre, depuis les différentes pinces, coupantes, bec plat, multiprise, aux différentes clés, Allen, mixtes, à molette, plates, à œil, ce serait l’idéal. Le fameux tournevis ou le marteau à manche rouge (pourquoi toujours rouge d’ailleurs ? on ne le sait pas) doivent aussi y être. Les petites machines qui permettent de réparer les effets des maladresses ou les marques de vétustés apparentes comme les scies ou les cutters pour le jardin devraient s’y trouver.

  1. Le prix

Il y aura toujours une petite éraflure ou incidents à réparer à la maison. Il y aura quelques machines à réviser de temps en temps, ou un bout de fil à changer ou de robinet mal serré. Alors pourquoi devoir attendre un technicien, qui va prendre deux à trois jours pour venir, et payer si on peut le faire soi-même en ne payant qu’une seule fois ? Les kits polyvalents rangés dans une belle boîte à outils ne coûtent pas si chers que ça.conseils Boites a outils

Vous pouvez motiver votre achat par une préférence, une marque. Et il n’y a pas de mal à cela. Même si le bricolage vous fait défaut, vous avez toujours besoin d’avoir quelques outils pour l’usage quotidien. Les arnaques à éviter sont les prix trop bas ainsi que les prix trop élevés. Une boîte à outil en bois d’ébène (s’il en existe) ne peut être plus bon marché qu’une boîte en plastique par exemple. Et un joli coffret de 32x30x8cm ne peut être moins cher plus caisse de quatre cents outils. Nous vous conseillons les prix moyens pour des produits sûrs. Prenez le temps de comparer, de vérifier les marques, les provenances et la solidité. Bref, ne pas être trop radin et pas trop trop généreux non plus car tout excès nuit.